Données du jour : le rebond du PMI chinois n’évacue pas les craintes de récession

Les anticipations de croissance ont de plus en plus de plomb dans l’aile et les données économiques du jour n’ont pas rassuré malgré des nouvelles plutôt réconfortantes en provenance de Chine ce matin. Au Japon, la chute de 7 % de la production industrielle en mai a refroidi tandis que les données de consommation en Europe restent médiocres. Aux Etats-Unis, la consommation de ménages est ressortie en baisse de 0,4 % en mai, les deux mois précédents ayant été revu en nette baisse. Selon la FED d’Atlanta, l’ensemble devrait finalement conduire à une contraction de 1 % du PIB au deuxième trimestre… Après un regain de tensions en début de semaine, les marchés de taux se reprennent : aux Etats-Unis, le rendement des T-Notes retombe à 3 % et celui du Bund de même échéance chute à moins de 1,35 % après avoir dépassé les 1,8 % en milieu de mois. Sur le marché pétrolier, les cours ont du mal à se maintenir au-dessus de 110$ le baril de Brent…

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Apaisement en Chine avec le rebond des PMI dans les services

La forte chute du PMI chinois des services avait pris par surprise les observateurs le mois dernier. Expliquée dans un premier temps par un contrecoup temporaire des restrictions sanitaires et la paralysie de certains ports, l’affaire Evergrande a, depuis, apporté un nouvel éclairage sur les risques assortis à l’économie chinoise. Le rebond du PMI ce mois-ci est donc une bonne nouvelle. L’indicateur de la Confédération Logistique chinoise a rebondi de plus de sept points dans les services ce mois-ci. A 52,4 points, il reste relativement faible mais récupère peu ou prou son niveau de juillet au-dessus de la ligne de flottaison de l’activité. De son côté, l’indice manufacturier perd à nouveau un peu plus de terrain, à 49,6, un résultat toutefois peu éloigné du PMI Markit du mois dernier, qui aujourd’hui remonte à 50. Si l’industrie chinoise n’est clairement pas en phase de reprise, elle stationne probablement. Enfin, l’activité dans la construction aurait légèrement ralenti, sans pour l’instant renvoyer de signaux alarmants. Il faudra sans doute un peu plus de temps pour que l’effet des difficultés d’Evergrande se lise dans les statistiques nationales.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

PMI : à ce rythme, la Chine ne récupérera sa production d’avant crise qu’en décembre

Attention à ne pas mésinterpréter le rebond de l’indice PMI chinois au-dessus de 50 en mars. Que cette hausse illustre une amélioration de la situation par rapport à février est indéniable et ne constitue pas une nouvelle : mars a marqué un retour très progressif de l’activité par rapport au mois de février et il en sera ainsi dans tous les pays après le confinement. On commettrait néanmoins une grave erreur à imaginer qu’un PMI à 52 après 30 signifie un retour à la situation d’avant crise. En l’occurrence, à ce rythme-là, il faudrait potentiellement attendre le mois de décembre pour que la Chine retrouve son niveau de production de janvier….

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

PMI – Alerte rouge en Asie

La livraison des PMI manufacturiers chinois ce matin est une douche froide. Tombé à 48,3 points en janvier, l’indice semble s’enforcer inexorablement dans le rouge, avec dorénavant une moyenne sur trois mois inférieure à 50. Les nouvelles en provenance des autres pays d’Asie ne sont guère meilleures, la détérioration de ces derniers mois concentrée dans le sud-est de la région, semblant se propager inexorablement. Gare aux effets boomerang.

Lire la suite