Aux Etats-Unis, l’amélioration du contexte sanitaire l’emporte sur les PMI

Dans la foulée des PMI de ce matin, l’indicateur composite Markit pour les Etats-Unis progresse de plus de deux points en octobre, à 57,3. En effet, comme dans le cas britannique, les effets de l’amélioration sur le front sanitaire l’emportent dans les services, où l’indicateur gagne plus de 3 points. Dans l’industrie, en revanche, ce sont, comme partout, les questions liées à l’approvisionnement et aux prix payés qui sont sur le devant de la scène, empêchent de répondre à la forte demande et justifient le repli de l’indicateur de 60,7 à 59,2.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Mois de novembre, malgré tout, médiocre pour la production américaine

La production industrielle américaine a ralenti sa progression, passant de 1,1 % en octobre à +0,4 % en novembre, une tendance bien en-deçà des promesses envoyées par les différentes enquêtes de climat des affaires, que ce soit le PMI ou l’ISM manufacturiers. Quant au retard sur un an, il augmente de 0,5 points, à -5,5 %. Le diagnostic diffère peu pour le seul secteur manufacturier avec une hausse de 0,8 % et un recul de 3,7 % sur douze mois. Dans le détail, l’évolution de la production a été sauvée par l’automobile et les métaux de base. La plupart des autres secteurs font du sur place ou restent très déprimés. Alors que novembre est censé avoir bénéficié de l’effet Thanksgiving et du repli du dollar avant un regain sévère de l’épidémie, ces résultats sont non seulement décevants mais inquiétants pour la suite.

 

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner