L’Allemagne, moins touchée par l’épidémie mais première victime économique du Covid ?

Les indicateurs de climat des affaires de la Commission européenne sont, comme attendu, en forte chute en avril, avec un indice de sentiment économique pour la zone euro en chute de 27 points, à 67, un plus bas de 11 ans. L’effondrement de la confiance dans les services explique dans une large mesure ce résultat ; à -35, l’indice du secteur tombe à un plus bas niveau depuis les débuts de l’enquête, comme c’est également le cas pour le commerce de détail. L’industrie s’en sort moins mal et n’est pas encore tombée à son niveau de 2009, notamment parce qu’il a fallu faire face à l’absence des Chinois jusqu’à la mi-mars. L’ajustement dans la construction est violent mais sans commune mesure pour l’instant avec un indice de confiance encore au-dessus de sa moyenne de long terme, quand bien même, en fort repli. Mais c’est ailleurs que les résultats de cette enquête surprennent, en l’occurrence dans la comparaison entre les différents pays de la région, tout particulièrement le choc très important que semble subir l’économie allemande qui, selon cette enquête, serait beaucoup plus affectée que les autres économies, notamment la France, par la crise en présence.

 

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share