BMG mai 2022 – Lancinante érosion

Notre baromètre macroéconomique global ressort à -0,1 en mai, inchangé par rapport à avril (initialement estimé à -0,2). Les indicateurs les plus avancés, climat des affaires et consommation, perdent encore un peu de terrain, en zone négative. Les autres, investissement et exportations, retrouvent le territoire neutre. Par pays, seul le Royaume-Uni se détache en zone positive, tandis que la Chine et l’UEM restent les moins bien lotis. Notre indicateur global d’inflation stagne à 0,6.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share