La reprise industrielle allemande à la peine

Production et commandes allemandes de mai/juin, forcément en très forte hausse après le confinement, ne donnaient que peu d’indices sur la nature de la reprise. Les données de juillet sont plus éclairantes et, incontestablement, décevantes : sans surprise après les commandes publiées vendredi, la production n’a progressé que de 2,4 % entre juin et juillet et sa composante manufacturière de 2,8 %. Après avoir effacé plus de la moitié de leurs pertes en deux mois, les volumes de production sont toujours inférieurs de plus de 10 % à ceux de février tandis que le principal soutien apporté par l’automobile s’essouffle à en juger par les données préliminaires du mois d’août… Il faudra vraisemblablement plus de temps que généralement envisagé pour que l’industrie allemande efface ses pertes du printemps.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share