Inflation, récession, chute du GBP, la place laissée vacante par L.Truss ne fait pas envie

Après la nouvelle accélération des prix de mardi, ce sont des ventes de détail en fort recul en septembre et une confiance des ménages, toujours extrêmement déprimée en octobre, qui ont été publiées aujourd’hui. Les indices de récession s’accumulent. La BoE, lors de sa dernière réunion, avait averti de cette éventualité, avec une prévision de baisse du PIB dès le troisième trimestre sans pour autant considérer devoir lever le pied en matière monétaire. La crise de ces dernières semaines appelle de fait, une action d’envergure à l’encontre d’une situation conjoncturelle d’ores et déjà très mal en point et dans un contexte politique de crise. Du côté politique, les volontaires à la succession de L. Truss risquent de voir leurs marges de manœuvre quasiment réduites à néant.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share