Le détricotage des certitudes s’accélère : le « bear market » entre parenthèses ?

La correction des anticipations de marché a pris une nouvelle tournure depuis la publication de notre Humeur du Vendredi de la semaine dernière. Après avoir subitement décroché vendredi dernier, les cours du pétrole ont poursuivi leur décrue ainsi que de nombreuses matières premières, y compris agricoles. Sans être en mesure d’éliminer les risques d’un possible rebond inhérents à un contexte international encore éminemment incertain, ce mouvement corrobore ce qui était le scénario le plus probable face au double choc de pouvoir d’achat et de resserrement des conditions monétaires internationales. Il est donc plutôt convaincant et assorti d’une probabilité significative de se poursuivre.

De ce constat découlent des effets en chaîne qui pourraient considérablement changer la donne du contexte financier, avec un détricotage rapide du scénario qui a prévalu depuis la fin mars, à savoir : inflation et hausse des anticipations de cette dernière, tensions sur les taux d’intérêt, accroissement du risque de crédit, refuge vers l’or et autres valeurs de rendement ou décotées. De quoi mettre la déprime du marché entre parenthèses ?

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share