Après le rapport sur l’emploi, on efface tout et on recommence, ou on persiste, M. Powell ?

199 K créations de postes en décembre, après 249 K en novembre : c’est moins que ce que l’on attendrait d’un cycle normal aux Etats-Unis alors que le déficit d’emplois est encore de 3,6 millions par rapport à la situation d’avant crise, soit de presque 3 %. L’économie américaine n’est assurément pas en aussi bonne forme que ne le suggère la FED et sa capacité à faire face à un resserrement des conditions monétaires est sans doute bien plus faible. Powell réécrira-t-il pour autant l’histoire qu’il a posée sur le papier ces derniers temps, à la faveur d’un diagnostic plus  nuancé qui supposerait une moindre réaction à l’accélération récente des prix ? Pas sûr, à en juger par les indicateurs qui semblent présider à sa stratégie : la peur d’une accélération incontrôlée des salaires est susceptible d’avoir monté d’un cran avec la nouvelle baisse du taux de chômage de 4,2 % à 3,9 %, son plus bas niveau depuis février 2020… C’est en tout cas en ce sens que les marchés semblent interpréter cette statistique, avec une nouvelle remontée des taux futurs. Une éventualité qui ne convainc guère, toutefois, ni les marchés des changes, avec un repli du dollar, ni celui de l’or, qui en profite pour remonter… Impasse

 

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share