L’IFO allemand de retour à ses bas niveaux de début d’année

Une année (presque) perdue : l’indicateur composite de l’IFO recule de deux points pour s’établir à 94,7, son plus bas niveau depuis février dernier. Comme pour les PMI hier, on observe un léger soulagement du côté des perspectives manufacturières qui, si elles se confirment, alimentent la possibilité d’un premier semestre 2022 un peu meilleur sur le front industriel. Cette bonne nouvelle relative ne fait cependant pas le poids face au déclin des services causé, sans aucun doute, par la situation sanitaire. Au total, la baisse continue de l’indicateur composite de l’IFO ces trois derniers mois suggère un dernier trimestre difficile. L’institut prévoit un déclin du PIB de 0,5 % pour cette période et il est, à l’évidence, de plus en plus difficile d’envisager que l’Allemagne échappe à une récession.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share