La conjoncture en Asie du Sud-Est, toujours en berne

Les données macroéconomiques en provenance du Sud-Est asiatique restent médiocres, triplement impactées par les méfaits de la propagation du variant Delta du Covid, les difficultés économiques du grand voisin chinois et, comme ailleurs, par les dysfonctionnements du marché des matières premières que ce soit en termes de prix ou de logistique. Si la chute inédite du PIB vietnamien de plus de 8 % au troisième trimestre constitue un cas d’exception, la situation des autres économies n’en est pas moins fragilisée. L’explosion plus récente des cas de Covid en Corée du Sud ou à Singapour a marqué les résultats économiques de la fin du trimestre écoulé. Quant aux pays plus exposés au tourisme, la Thaïlande et, dans une moindre mesure, les Philippines et l’Indonésie, leurs perspectives sont durablement impactées. Si l’amélioration de la situation sanitaire et de la demande occidentales constituent des facteurs de soutien pour les mois à venir, les incertitudes au sujet de la conjoncture chinoise et de l’évolution du contexte sanitaire régional empêchent d’envisager un retour imminent à des conditions économiques définitivement plus porteuses.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share