Le Covid sans filet aux États-Unis où, même l’emploi des collectivités chute d’1 M.

Les résultats du rapport sur l’emploi américain du mois d’avril semblent satisfaire les marchés qui ont ouvert en hausse de plus de 1 % dans la foulée de la statistique. L’économie américaine n’aurait, en effet, détruit que 20,5 millions d’emplois et le taux de chômage n’aurait bondi qu’à 14,7 % de la population active. L’une et l’autre de ces statistiques étant légèrement inférieures aux attentes, voilà une supposée bonne nouvelle pour des marchés censés avoir déjà intégré de plus mauvais chiffres… Trêve de sarcasme ! Ce rapport sur l’emploi est à la hauteur de tout ce que l’on pouvait redouter, voire davantage si l’on réintègre les disparus des statistiques. En avril le nombre d’actifs a, en effet, chuté de quelques 6,4 millions, à ajouter aux 1,6 million de mars, soit 8 millions de démissionnaires du marché de l’emploi qui, pour une raison ou pour un autre (renoncement, empêchement, maladie…) ne se sont pas inscrits au chômage et qui, au contraire des 16 millions de chômeurs additionnels officiels de ces deux derniers mois, ne toucheront aucune indemnité compensatoire…

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner
Partager ceci :
Share